NOTRE MISSION DÉFENDRE LES DROITS DES MOTOCYCLISTES

Nous croyons fortement que les motocyclistes devraient tous avoir droit à une représentation juste et efficace de leurs droits et leurs demandes.  C’est dans ce but que le MDMQ a été fondé il y a quelques années.

Nous sommes un organisme indépendant sans aucune attache ni subvention provenant du gouvernement, ce qui nous permet d’être objectifs et sans parti pris.

Tarification

Le MDMQ siège aux tables de consultation afin de débattre de la tarification triennal proposée.

Sécurité à moto

Le MDMQ siège à la table de sécurité qui sert à discuter des différentes question sur la sécurité à moto.

Réglementation

Nous sommes en discutions avec le gouvernement afin de modifier certaines lois ayant un impact sur les motocyclistes.

À PROPOS DU MDMQ À LA DÉFENSE DE NOS DROITS

Depuis 2019, la mission du MDMQ est de défendre les droits des motocyclistes à une tarification juste et équitable de la part de la SAAQ et des instances gouvernementales.

0

Signatures

0

Membres

0

Motocyclistes

NOS DEMANDES POUR UN TRAITEMENT ÉQUITABLE

Depuis 2019, la mission du MDMQ est de défendre les droits des motocyclistes à une tarification juste et équitable de la part de la SAAQ et des instances gouvernementales.

Lors de la remise de 2022-2023, les automobilistes se sont vus remettre 54% de leurs primes contrairement aux motocyclistes qui ont reçu respectivement 11% et 4%.  Il s’agit ici d’une inéquité inacceptable à nos yeux qui ne doit jamais se reproduire.  Nous demandons donc au gouvernement de modifier la loi encadrant les retours afin de respecter la réalité de chaque fond ainsi que de leur cotisation respective.

Nous demandons de retirer le remboursement des frais de la RAMQ de la classe moto. Effectivement, la pratique de la moto devrait s’apparenter à la pratique de tout autre sport à risque ou non. Qui n’a pas à assumer ces frais indépendamment. D’autant plus que la gestion de ces transferts impliquent une administration qui coûte également de l’argent.

Nous demandons l’ajout d’une phase intermédiaire de 2 ans à la suite de la phase apprentis afin de mieux représenter les risques et les coût reliés à la phase apprentissage.

Nous demandons de limiter la cylindrée pour tout nouveau conducteur lors de la phase apprentissage afin de réduire les coût générés par ceux-ci.

Nous demandons de limiter l’accessibilité au 6A à l’âge de 18 ans. Ainsi, les adolescent devront aller vers la classe 6D restreinte a 400cc maximum avant leur 18ème anniversaire.

Alors que la SAAQ ainsi que le gouvernement refuse de légiférer quant à la couverture d’assurance pour les personnes en état d’ébriété, nous demandons à ce que la limite de .04 soit appliquée pour les deux années conséquentes à la période d’apprenti conducteur.

Nous demandons d’allonger la possibilité de remisage sans inspection pour la moto à 18 mois puisqu’il s’agit d’un sport annuel et qu’une blessure pourrait forcer le remisage de celle-ci pendant une saison complète.

Nous demandons à ce que la loi soit modifiée afin de respecter les règles d’imputabilité prônées par le gouvernement. Selon cette règle, il serait normal que la SAAQ ait la responsabilité d’aller récupérer les fonds auprès du MTQ lorsqu’il est prouvé que l’entretien est responsable d’un accident avec blessures.

Nous demandons un conseil d’experts incluant les groupes motocyclistes afin de créer un nouveau formulaire provincial utilisé lors des accidents de moto par les policiers qui permettrait de mieux comprendre les situations et de mieux analyser les pistes de solution dans le futur. Et ainsi mieux comprendre le bilan routier et les statistiques.

Nous demandons à ce que soit réévaluer les exigences quant aux vêtements. Il serait important d’envisager que les motocyclistes portent des chaussures fermées, un pantalon long et des gants afin de minimiser les coûts en cas d’accident.

Nous demandons à ce qu’une moto puisse légalement utiliser l’accotement et/ou la voie réservée lors de chaleurs intenses et de traffic extrême afin de prévenir la fatigue dans ces situations.

Nous demandons une révision des dossiers d’indemnisation lors des accidents sans permis. Il est totalement inacceptable qu’une personne soit indemnisée à partir d’un fond d’assurance où elle ne cotise pas. Dans le cas ou la SAAQ désirerait poursuivre cette pratique, nous demandons à ce que ces fonds soient prélevée auprès de la plus grande masse soit le fond automobile.

Considérant qu’une personne conduisant sans permis de conduire ou immatriculation ne cotise pas au fond d’assurance et que dans certains cas, celle-ci est moins élevée que le coût d’immatriculation, il est anormal que le coût de cette amende soit inférieure à ce montant.

En tant que groupe minorité, il est illogique de facturer les motocyclistes pour tous les comportements illégaux couverts par la SAAQ.  Ceux-ci devraient être couverts par l’ensemble des conducteurs et non une minorité.

LES RÉSULTATS UN DÉPART ACCEPTABLE

Alors que la nouvelle catégorisation des 3 roues annonçait une hausse pour les conducteurs de moto, nous avons su discuter avec les instances afin de commencer à améliorer la situation avec une baisse au final.

Mais ce n’est qu’un début et il reste du chemin à faire et votre aide est essentielle afin de faire reconnaitre nos droits à tous.

PROCHAIN HORIZON 2025-2027

Nous sommes déjà à faire des représentation pour la nouvelle tarification 2025-2027.  Avec votre aide, nous saurons faire respecter nos droits à une tarification acceptable.

VOS COMMENTAIRES CONTACTEZ-NOUS

Nous sommes disponibles pour discuter tarification en tout temps et il nous fera plaisir de répondre à vos questions concernant celle-ci.

Je contribue!

Le MDMQ est un OBNL qui travaille à améliorer la situation des motocyclistes au Québec. Votre participation nous permet de continuer nos études et de préparer des évènements afin de démontrer notre sérieux.